Transports new-yorkais : le taxi, métro et autobus en tête




À New York, les trois grands moyens de transport les plus utilisés sont l’autobus, le taxi et le métro. Il est également envisageable d’opter pour le bateau, le téléphérique, etc.

Le téléphérique de New York
Roosevelt Island Tramway, le téléphérique de New York – Creative Commons Clint Mickel

L’autobus

Les bus sont des moyens de transport new-yorkais accessibles à n’importe quelle heure. Ils peuvent desservir toutes les villes de New York. Même s’ils sont assez lents, se déplacer en bus est très agréable. Il faut noter qu’ils peuvent s’arrêter dans les endroits en dehors des arrêts entre 22 heures et 5 heures du matin.

Le métro

La majorité des New-yorkais utilisent le métro du fait qu’il est très étendu et qu’il est accessible à toutes heures. C’est également un moyen de transport tranquille et sûr. L’utilisation du métro est très simple. Pour aller dans le nord, il faut prendre la rame qui indique Uptown. Pour se diriger vers le sud, il faut opter pour celle qui va à Downtown.

Le taxi

Les taxis new-yorkais se différencient par leur couleur. À Manhattan, ils sont jaunes et à Harlem, Bronx, Brooklyn, Staten Island et Queens, leur couleur est verte. Ces transports sont très pratiques et nombreux. Dans ce cas, on ne perd pas beaucoup de temps pour en trouver.

Taxi à New York
Les taxis de New York – Creative Commons andre stoeriko

Le bateau

À New York, pour se déplacer d’un lieu à un autre, on peut également prendre le bateau. De nombreuses compagnies proposent ce service pour parcourir la ville de Manhattan, de Brooklyn ou de Queens. Il est mieux de voyager en bateau vers la fin d’après-midi pour éviter le mauvais temps.

Le téléphérique

Il est également possible de voyager à New York par le biais du téléphérique. Celui-ci relie Roosevelt Island et Manhattan. Ce type de transport a été mis en place en 1976 pour transporter les passagers en attendant l’ouverture de la station de métro se trouvant à Roosevelt Island. Par la suite, il est devenu populaire et une société privée l’a exploité.











« | Londres | »